SubaruCar
SubaruCar

Subaru XV : un SUV, un vrai !

Publié par: François Raymond Date: mardi 25 octobre 2011

Après l’Impreza XV, qui n’est qu’une variante relookée de la berline, Subaru lance un SUV compact en bonne et due forme. Un modèle à part entière bien qu’extrapolé de la prochaine Impreza, dont il annonce la forme et le style de la carrosserie cinq-portes. Nom de code : XV tout court. Subaru-XV3 A l’heure actuelle, Subaru n’a toujours pas de SUV compact dans sa gamme. Même si elle en a les attributs esthétiques, les passages de roues et jupes latérales en plastique brut notamment, l’Impreza XV ne peut décemment être cataloguée parmi cette espèce automobile. Il y a ici, comme sur toute Subaru qui se respecte, une transmission intégrale, mais Subaru n’a pas pris la peine de surélever la garde au sol. Pour partir à l’aventure, ça limite le champ d’action. Subaru-XV4 Avec le XV tout court, que l’on a pu découvrir de visu au salon de Lyon, on change de registre. Il est ici question d’un modèle à part entière, et non plus d’une berline endossant la panoplie d’Indiana Jones. Encore que cela se discute… Dans les faits, le XV annonce la forme et le style, dans leurs grandes lignes, de la future Impreza cinq-portes, étant précisé que Subaru a dévoilé la prochaine génération de sa berline compacte au salon de New York, au printemps dernier, présentée à cette occasion sous sa carrosserie quatre-portes. En d’autres termes, Subaru envoie en Europe le SUV tiré de la prochaine Impreza cinq-portes avant sa matrice. Laquelle fera sienne cette face avant, ce vitrage latéral se terminant en pointe de flèche et cette lunette arrière très inclinée, en rupture avec la ligne de toit. Les boucliers enveloppants, à l’avant comme à l’arrière, devraient, en revanche, rester spécifiques au XV. A vérifier le moment venu. L’ensemble, sans être d’une rare élégance, a nettement plus de personnalité que l’actuelle Impreza, un peu mièvre il faut le reconnaître, et c’est bien là l’essentiel. Subaru-Impreza-2011

La prochaine Impreza quatre-portes, telle que dévoilée au salon de New-York, au printemps dernier.

 

Le contexte posé, on parle bien ici d’un SUV en bonne et due forme, pas d’une variante relookée d’une berline à venir. Pour preuve, et contrairement à l’Impreza XV toujours en circulation, le XV fait valoir une garde au sol en rapport avec la fonction affichée, au demeurant très élevée pour un 4×4 de loisir. Le constructeur donne 22 cm, une valeur hors-normes dans le segment, qu’aucun SUV compact n’est pas près d’égaler. Bref, Subaru ne trompe plus sur marchandise, le XV vient chasser sur les terres des Ford Kuga, Kia Sportage, Jeep Compass et même Audi Q3 – sans tenir compte des prix, donc… – en sortant l’artillerie lourde, la transmission intégrale maison aidant. A titre indicatif, l’engin atteint 4,45 m longueur, ce qui le situe dans les mêmes eaux que ses rivaux susmentionnés, en ajoutant dans la liste les BMW X1, Hyundai ix35, SsangYong Sorento, Toyota Rav4 et Volkswagen Tiguan. Que du beau monde, donc, que le Subaru XV rejoint en marquant toute sa différence.

Subaru-XV1

Il y a bien sûr la transmission intégrale déjà évoqué, dite « symétrique ». On ne sait si Subaru l’a « rebidouillée » pour l’occasion, mais rappelons qu’il s’agit d’un dispositif permanent, qui répartit la force motrice entre les deux essieux à parts égales. Ce n’est pas un scoop, la chose est d’une rare efficacité, tant sur le goudron, où la motricité ainsi prodiguée fait merveille, notamment en sortie de virage, que sur sol meuble. Un dispositif qui, dans tous les cas, surclasse les transmissions semi-permanentes, avec distribution variable du couple, généralement attribuées à la concurrence. Autrement dit, le XV est déjà bien parti dans la vie, sur le papier du moins.

Subaru-XV2

A l’intérieur, que nous avons pu « visiter » à l’occasion du salon de Lyon, le XV se distingue par un volume habitable très généreux. A notre sens, le coffre n’appelle pas le même adjectif, mais il nous faudra attendre les chiffres pour nous faire une idée définitive de la chose. Nous avons noté, par ailleurs, que la planche de bord s’habillait d’une belle matière moussée : à ce niveau de gamme chez Subaru, c’est nouveau.

Subaru-XV5

Les premiers essais sont programmés dans le courant du mois de janvier 2012, avec commercialisation dans la foulée, à des prix tournant aux alentours de 30 000 €, d’après nos informations.

http://autopanorama.over-blog.com/article-subaru-xv-un-suv-un-vrai-86632061.html

haut de page

Aucun commentaire

Pas encore de commentaires.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Infolettre

Catégorie

Archives

L'animation Flash ne s'affiche pas. Pour profiter entièrement de ce site, vous pouvez télécharger Adobe Flash Player 8 ou supérieur. Assurez-vous aussi d'avoir activé le Javascript dans les paramètres de votre navigateur.

Printed from the page: http://www.subarucar.net/subaru-xv-un-suv-un-vrai

SubaruCAR.net est un concessionnaire et centre de service indépendant. Nous ne sommes PAS un centre de service ou un concessionnaire Subaru autorisé et nous ne sommes d’AUCUNE façon affiliés avec le groupe de Société Subaru.